Un charmant petit village de France .::. 40570 - Machemont : les chevaux maltraités retirés à leurs propriétaires
Un charmant petit village de France Forum Index
Un charmant petit village de France
Un Jardin Blanc Isarien
Un petit village de France en Picardie
qui accueille sur son site
tous les citoyens de toutes les communes
de notre beau pays: la France.
On peut tout dire, sans haine et sans passion
avec respect et courtoisie

 
            FAQ  FAQ    Search    Memberlist    Usergroups   RegisterRegister 
 Profile    Log in to check your private messages Log in to check your private messages    Log inLog in 
40570 - Machemont : les chevaux maltraités retirés à leurs propriétaires
 
Previous topic .::. Next topic  
Post new topic   Reply to topic Un charmant petit village de France Forum Index >>> >>> Les communes de l'Oise
Author Message
Tendance
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 30 May 2009
Posts: 3,212
Localisation: Jouy sous Thelle
oO°°Oo: Oise (60)
Nb Années de résidence à Jouy: 31
Age: 62
Natif de Jouy :: Non
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Ecus: 178,097
Moyenne de points: 55.45

Sous-Forum :Les communes de l'Oise -  2 Total posts  dans ce sujet   
Post new topic   Reply to topic   
PostPosted: 31st January 2011, 08:27    Post subject: 40570 - Machemont : les chevaux maltraités retirés à leurs propriétaires Reply with quote


Machemont : les chevaux maltraités retirés à leurs propriétaires


Publié le 27.01.2011


Mercredi matin, les gendarmes de la brigade à cheval de Compiègne ont confisqué 32 équidés vivant dans un élevage privé à Machemont. La Fondation 30 Millions d'amis a porté plainte pour abandon d'animaux.





Machemont (Oise), mercredi. Sur les 32 chevaux retirés à leurs propriétaires, 16 étaient dans un état sanitaire insatisfaisant et 3 autres étaient dans un état très préoccupant.


A Machemont, près de Compiègne, tout le monde connaît les chevaux qui vivent tout en haut du village, sur un terrain privé. L’endroit accueillait hier encore une trentaine d’équidés. Mais aujourd’hui, sur place, plus le moindre hennissement. Tous les ânes, poneys et chevaux ont été retirés à leur propriétaire.



  «30 Millions d’amis» porte plainte


Vers 11 heures hier matin, la brigade équestre de la gendarmerie de Compiègne est intervenue dans le cadre d’une enquête préliminaire pour abandon d’animaux.

Depuis l’arrivée des propriétaires il y a moins de deux ans, des habitants de la commune ont déjà dénoncé les conditions de vie de ces chevaux. « Malgré le froid, certains sont constamment dehors. Sans compter que parfois ils manquent de nourriture ou d’eau », déplore un voisin.

En novembre, une dénonciation anonyme avait incité les gendarmes à effectuer une visite inopinée dans la propriété. Ils avaient découvert sur place le cadavre d’un cheval. Hier, aucune dépouille n’a été retrouvée, mais la DSV (Direction des services vétérinaires) a dressé un bilan sans équivoque. « Un diagnostic plus précis doit être établi afin de savoir si une infraction est constituée, explique Ulrika Delaunay-Weiss, procureur de la République de Compiègne. Sur les 32 équidés retirés à leurs propriétaires, 16 chevaux étaient dans un état sanitaire insatisfaisant et 3 autres étaient décharnés et dans un état très préoccupant. Et certaines juments, a priori souffrantes, ne bénéficiaient d’aucun traitement. » L’enquête devra aussi déterminer si l’élevage était entièrement privé ou à vocation commerciale.

La propriétaire des lieux, qui n’était pas sur place au moment de l’opération de gendarmerie, donne sa version : « Je ne fais pas commerce de mes chevaux. Et s’ils ont maigri, c’est à cause du froid, car l’hiver est un peu rude. Mais ils n’ont jamais été maltraités. J’ai même fait des concours équestres avec cinq d’entre eux. J’aime les animaux et j’en ai récupéré certains qui étaient déjà blessés », justifie la jeune fille.

Pendant toute la durée de l’enquête, les chevaux ont été confiés au Chem (Centre d’hébergement et de protection pour équidés maltraités). « Ils sont hébergés dans des familles d’accueil », confie Catherine Estrier, l’une des responsables de l’association.


Vidéo

Le Parisien


La crise est passée par là. Des gens qui n'ont plus les moyens de leurs ambitions.
L'entretien d'un cheval coute très cher et il faut beaucoup de passion pour s'occuper avec efficacité de son animal favori.
Pour ceux qui pratiquent l'élevage hyppique et l'équitation par mode, le risque de se retrouver dans cette situation est grand.
Quand on ne peut plus assumer financièrement la garde de ces animaux parce que sa situation professionnelle ou autre  s'est gravement détériorée.
Il faut savoir se séparer à temps de son animal, sans que celui-ci ne souffre trop de cette déchirante séparation.
Souhaitons que cette situation lamentable ne se renouvelle plus.
Tendance


Back to top
Reply with quote
Publicité







Sous-Forum :Les communes de l'Oise -  2 Total posts  dans ce sujet   
Post new topic   Reply to topic   
PostPosted: 31st January 2011, 08:27    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Tendance
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 30 May 2009
Posts: 3,212
Localisation: Jouy sous Thelle
oO°°Oo: Oise (60)
Nb Années de résidence à Jouy: 31
Age: 62
Natif de Jouy :: Non
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Ecus: 178,097
Moyenne de points: 55.45

Sous-Forum :Les communes de l'Oise -  2 Total posts  dans ce sujet   
Post new topic   Reply to topic   
PostPosted: 31st January 2011, 09:17    Post subject: 40570 - Machemont : les chevaux maltraités retirés à leurs propriétaires Reply with quote


MALTRAITANCE Une trentaine de chevaux saisis

Jeudi 27 Janvier 2011


Certains chevaux étaient dans un état de maigreur qui a alerté les gendarmes. La Fondation 30 Millions d’amis et le Centre d’hébergement et de protection des équidés maltraités (CHEM) ont porté plainte.


Hier matin, 32 chevaux et poneys ont été saisis chez une dame à Machemont. Les animaux étaient détenus dans des conditions douteuses. Ils ont été placés.

Sous la paille que mangeaient les chevaux, le cadavre d'un de leurs congénères. Une scène peu ragoûtante, consignée par les gendarmes de la brigade équestre de Compiègne à la mi-janvier. Les militaires étaient venus effectuer un contrôle inopiné dans une propriété, chez une dame, sur le plateau de Machemont (Oise).

«Sur 32 équidés, six étaient dans un état moyen, à l'aspect mal entretenu, et six dans un état insatisfaisant. Les animaux étaient très maigres, voire décharnés. Une jument était a priori malade, et elle n'était pas sous traitement. Deux chevaux et trois poneys divaguaient dans les champs avoisinants, ce qui pouvait poser des problèmes de sécurité, des véhicules roulant à proximité», retrace Ulrika Delaunay-Weiss, procureure de Compiègne.
Adoptions et placements en famille d'accueil envisagés

Certaines juments étaient pleines. La justice soupçonne un possible élevage clandestin. «L'enquête, confiée au poste à cheval de Compiègne, devra déterminer si la reproduction était réservée à un usage privé, ou si elle était destinée à la vente», indique la procureur.

Hier matin, sur décision de celle-ci et en présence des gendarmes de la brigade équestre et de la Direction départementale de la protection des populations de l'Oise, les chevaux ont été retirés à leur propriétaire. Ils ont été confiés provisoirement au Centre d'hébergement et de protection des équidés maltraités (CHEM), qui doit les placer dans des structures d'accueil. Les chevaux seront pesés et examinés en détail pour les besoins de l'enquête.

En raison des diverses infractions constatées, une plainte pour abandon et travail illicite a été déposée par la Fondation 30 Millions d'Amis et le Chem auprès du tribunal de grande instance de Compiègne, qui devra statuer sur une éventuelle confiscation définitive. Le cas échéant, les animaux seront proposés à l'adoption ou pris en charge par des familles d'accueil qui n'auront pas le droit de les faire travailler.

«Apparemment, les chevaux étaient aussi destinés à un usage familial. L'enquête préliminaire devra déterminer qui en avait la garde, et qui avait la responsabilité de les entretenir», fait savoir Ulrika Delaunay-Weiss.


courrier picard


Back to top
Reply with quote
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic Un charmant petit village de France Forum Index >>> >>> Les communes de l'Oise All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  
Compteur de visiteurs en temps réel PageRank Actuel

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Thème réalisé par SGo
     Un Jardin Blanc Isarien     Administration