Un charmant petit village de France .::. BEAUVAIS Bosch, c'était bien, c'était beau, c'est fini
Un charmant petit village de France Forum Index
Un charmant petit village de France
Un Jardin Blanc Isarien
Un petit village de France en Picardie
qui accueille sur son site
tous les citoyens de toutes les communes
de notre beau pays: la France.
On peut tout dire, sans haine et sans passion
avec respect et courtoisie

 
            FAQ  FAQ    Search    Memberlist    Usergroups   RegisterRegister 
 Profile    Log in to check your private messages Log in to check your private messages    Log inLog in 
BEAUVAIS Bosch, c'était bien, c'était beau, c'est fini
 
Previous topic .::. Next topic  
Post new topic   Reply to topic Un charmant petit village de France Forum Index >>> >>> Les communes de l'Oise
Author Message
Tendance
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 30 May 2009
Posts: 3,212
Localisation: Jouy sous Thelle
oO°°Oo: Oise (60)
Nb Années de résidence à Jouy: 31
Age: 62
Natif de Jouy :: Non
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Ecus: 178,097
Moyenne de points: 55.45

Sous-Forum :Les communes de l'Oise -  1 Total posts  dans ce sujet   
Post new topic   Reply to topic   
PostPosted: 1st July 2010, 07:25    Post subject: BEAUVAIS Bosch, c'était bien, c'était beau, c'est fini Reply with quote

Beauvais
    

Mercredi 30 Juin 2010 BEAUVAIS Bosch, c'était bien, c'était beau, c'est fini









Patrice Tempier (à gauche) était l'un des délégués syndicaux emblématiques de ce conflit. 


L'usine de la rue du Pont-d'Arcole a longtemps été un fleuron de l'industrie Beauvaisienne. Deux ans après l'annonce de la fermeture du site, elle met aujourd'hui la clé sous la porte. Certains salariés ont tourné la page, d'autres continuent à chercher un emploi.


Deux ans qu'ils se préparaient au pire. Les 53 derniers salariés de l'usine Bosch, ont tous reçu leur lettre de licenciement, tant redoutée. « Le courrier nous a sautés au visage, maintenant c'est du concret. » Cet ouvrier de 46 ans a le cœur lourd. Après ving-six ans de maison, Robert* déposera une dernière fois sa blouse grise estampillée Bosch dans son casier. Avec quatre autres collègues de l'atelier, ils seront les derniers aujourd'hui à refermer les portes de l'équipementier automobile.


Dans l'usine fantôme, les salariés sont venus récupérer du mobilier d'entreprise avec la bénédiction de la direction. Dans les derniers colis envoyés par Robert, les pièces de système de freinage ont été remplacées par des archives, acheminées en direction de Drancy. « C'est fini. Même si on s'y attendait, c'est comme un deuil, au final, on n'est jamais prêt », confie Pascal*, son collègue, également agent d'expédition et papa d'un grand garçon de 18 ans.
« Personne ne veut de moi, je suis trop vieux ! »
Ce dernier se grille une dernière cigarette sur les marches de l'entrée de l'usine.

Comme d'autres, il a choisi de se lancer dans la création d'entreprises : une société de paysagisme. « J'ai eu du temps libre pour mettre sur pied ce projet. Mon gamin se pose beaucoup de questions sur l'avenir, j'aimerai lui offrir autre chose que des pommes de terre à chaque repas. »


À l'heure du déjeuner, Christine* vient les rejoindre. Bien qu'elle ait quitté l'entreprise depuis quelques mois, elle revient manger chaque midi au self, revoir ses collègues devenus avec le temps des amis. « J'ai la chance d'avoir retrouvé un emploi dans le secrétariat. Malheureusement, mon salaire a baissé de 800 euros brut par mois par rapport à mon revenu chez Bosch. » Son mari, ex-Bosch lui aussi, a fait une formation de chauffeur-routier mais peine à retrouver un emploi dans la conjoncture actuelle. « Et pendant ce temps-là, le crédit de la maison continue à courir. »


Robert fait également parti de ses salariés dont le reclassement est compliqué. « Personne ne veut de moi, je suis trop vieux ! » Crying or Very sad L'entreprise lui a proposé un poste dans un autre site du groupe, à Angers : « Mais madame ne peut pas quitter son travail comme cela, j'ai préféré décliner. »


Comme d'autres collègues, échaudés par ce premier licenciement et qui ne souhaitaient pas revivre le même traumatisme. « La peur du risque, on ne veut pas travailler pour un employeur qui nous a déçus »
Sur les 240 salariés en 2008, vingt-deux salariés ont accepté de se faire muter vers les autres sites français de Bosch, à Drancy, Saint-Ouen, Mondeville, Angers ou Moulins.


Pour Robert et la centaine d'autres collègues qui n'ont pas eu la chance de retrouver un emploi, ils vont entrer dans un congé de reclassement. Le groupe a débloqué deux millions d'euros. Ils auront deux mois de préavis (100 % du salaire) et sept mois pour chercher un nouveau travail (90 % du salaire). « Avec trois mois plus si affinité. En juin 2011, on pointera à l'ANPE si les choses ne se sont pas arrangées avant. », conclut, amer, Robert.
Les ex-Bosch n'auront pas le cœur de se réunir, même une dernière fois, aujourd'hui. Une page douloureuse de l'histoire beauvaisienne se tournera, en toute discrétion.
FANNY DOLLÉ

courrier picard

ligne jaune

Lockheed  -  DBA (Ducellier-Bendix-Air Équipement) - Bendix -  Allied Signal - Bosch..........

Une litanie maintenant bien connue.
De repreneurs en repreneurs  les salariés laissent des plumes à chaque étape de ce marché de dupes.
Quand ils ne sont pas écrasés et finalement jetés.
Les entreprises gagnent des sous à chaque fois.
Ce ne sont plus des industriels, des fabricants ou des usines, vecteurs de progrès....
Non! Ce sont des agents immobiliers! Profession très honorable, certes, mais pas dans son contexte ici!


Dans 50 ans ou 1 siècle, quand on jugera notre époque, nos enfants et nos descendants auront la honte au visage, d'avoir vécu à une époque, où la valeur de l'être humain a été jetée à la déchetterie .....
Et le pire, c'est que ce ne sera pas de leur faute!

Tendance


Back to top
Reply with quote
Publicité







Sous-Forum :Les communes de l'Oise -  1 Total posts  dans ce sujet   
Post new topic   Reply to topic   
PostPosted: 1st July 2010, 07:25    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic Un charmant petit village de France Forum Index >>> >>> Les communes de l'Oise All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  
Compteur de visiteurs en temps réel PageRank Actuel

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Thème réalisé par SGo
     Un Jardin Blanc Isarien     Administration