Un charmant petit village de France .::. Claude Allègre : L'Objet du scandale
Un charmant petit village de France Index du Forum
Un charmant petit village de France
Un Jardin Blanc Isarien
Un petit village de France en Picardie
qui accueille sur son site
tous les citoyens de toutes les communes
de notre beau pays: la France.
On peut tout dire, sans haine et sans passion
avec respect et courtoisie

 
            FAQ  FAQ    Rechercher    Membres    Groupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 Profil    Se connecter pour vérifier ses messages privés Se connecter pour vérifier ses messages privés    ConnexionConnexion 
Claude Allègre : L'Objet du scandale
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Un charmant petit village de France Index du Forum >>> >>> Environnement & Ecologie
Auteur Message
Tendance
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2009
Messages: 3 212
Localisation: Jouy sous Thelle
oO°°Oo: Oise (60)
Nb Années de résidence à Jouy: 31
Age: 62
Natif de Jouy :: Non
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Ecus: 178 097
Moyenne de points: 55,45

Sous-Forum :Environnement & Ecologie -  4 Messages  dans ce sujet   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   
MessagePosté le: 17th Mars 2010, 14:14    Sujet du message: Claude Allègre : L'Objet du scandale Répondre en citant

L'Objet du scandale a été déprogrammé le 25 février pour "incident technique"

Guillaume Durand : "Plutôt un incident technique"





Gros problème hier après-midi pendant l'enregistrement de L'Objet du Scandale, destiné à être diffusé quelques heures plus tard sur France 2. Plus de son, plus d'image, le magazine, qui recevait Daniel Cohn-Bendit et Claude Allègre, a été empêché et déprogrammé en urgence. Guillaume Durand nous en dit plus.

. Que s'est-il passé ?

Guillaume Durand : On a commencé l'enregistrement aux alentours de 16h. Daniel Cohn-Bendit répondait aux questions de quatre français et françaises. Tout d'un coup, tout est tombé en rade. La régie principale du studio Pierre Desgraupes étant utilisée pour les Jeux Olympiques, nous avions pour une fois recours à un car-régie. On a cru que c'était une petite panne circonstancielle, et au bout d'un quart d'heure, on s'est rendu compte que quelqu'un avait touché le tableau d'alimentation du car. Cette personne a été identifiée.


Il s'agit de quelqu'un de l'équipe ?

Je n'en sais rien. A priori, il semble qu'il s'agisse plus d'un incident technique, que quoi que ce soit d'autre.



On a évoqué un éventuel sabotage...

A priori, ça ressemble plutôt à une bévue d'un type qui a tripoté un tableau un peu n'importe comment. D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi (on aurait voulu interrompre l'enregistrement ndlr), le débat était agréable et bon enfant, il n'y a aucune raison. C'est un petit mystère qu'une enquête va éclaircir. On en saura un peu plus très vite. C'est France Télévisions qui s'en charge en interne.



Allez-vous réinviter Daniel Cohn-Bendit et Claude Allègre ?

On essaie de reprogrammer ça pour le 10 mars. Reste la question du CSA, car même s'ils ne sont têtes de liste ni l'un ni l'autre, la présence de Cohn-Bendit est tout de même compliquée à trois ou quatre jours du scrutin.



C'est la première fois que vous devez faire face à un tel incident !

Des pépins, j'en ai connu plein. Des pannes momentanées, des coups de fatigue de moi ou d'autres, des gens qui ont un malaise comme Julien Dray, d'autres qui ne viennent jamais comme une fois Franz-Olivier Giesbert, mais le coup de la panne totale et du désarroi pendant un quart d'heure, c'est la première fois !

Propos recueillis par Virginie Sellier - jeudi 25 février 2010 à 14h17

Fleche http://www.programme-tv.net/news-tv/culture-infos/8059-guillaume-durand-plu…


Revenir en haut
Répondre en citant
Publicité







Sous-Forum :Environnement & Ecologie -  4 Messages  dans ce sujet   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   
MessagePosté le: 17th Mars 2010, 14:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tendance
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2009
Messages: 3 212
Localisation: Jouy sous Thelle
oO°°Oo: Oise (60)
Nb Années de résidence à Jouy: 31
Age: 62
Natif de Jouy :: Non
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Ecus: 178 097
Moyenne de points: 55,45

Sous-Forum :Environnement & Ecologie -  4 Messages  dans ce sujet   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   
MessagePosté le: 17th Mars 2010, 14:16    Sujet du message: Claude Allègre : L'Objet du scandale Répondre en citant

Il y a déjà eu  débat........



Revenir en haut
Répondre en citant
Tendance
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2009
Messages: 3 212
Localisation: Jouy sous Thelle
oO°°Oo: Oise (60)
Nb Années de résidence à Jouy: 31
Age: 62
Natif de Jouy :: Non
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Ecus: 178 097
Moyenne de points: 55,45

Sous-Forum :Environnement & Ecologie -  4 Messages  dans ce sujet   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   
MessagePosté le: 17th Mars 2010, 14:27    Sujet du message: Claude Allègre : L'Objet du scandale Répondre en citant

Claude Allègre répond aux chercheurs

Par Claude Allègre, publié le jeudi 5 octobre 2006




Pris à partie par certains climatologues (lire des extraits de leurs courriers), qui lui reprochent ses prises de position et l'une de ses chroniques sur le réchauffement de la planète, l'ancien ministre répond sans ménagement dans L'Express de ce jeudi

En réponse à mes détracteurs, je me dois de mettre les points sur les i: je ne nie nullement le changement climatique, mais je considère que le réchauffement global n'est pas le phénomène essentiel

Ma chronique sur le «réchauffement climatique» ayant suscité trois ou quatre réactions d'une violence hors de propos, je me dois de mettre les points sur les i. Il me semble y avoir effectivement une modification climatique comme on en connaît dans l'histoire des hommes ou l'histoire géologique. L'idée la plus généralement admise postule que ce changement consiste principalement en un réchauffement global et qu'il serait causé par le gaz carbonique (CO2) émis par l'homme suivant le phénomène physique dit de l'effet de serre. Je fais partie des membres de la communauté scientifique, certes aujourd'hui très minoritaires, qui contestent cette interprétation, la trouvant simpliste et occultant les dangers véritables.

Nous ne nions nullement le changement climatique, mais nous considérons que le réchauffement global n'est pas le phénomène essentiel. Si la température augmente de 1 ou 2 °C par siècle et que le niveau de la mer augmente de 25 centimètres, cela ne nous paraît pas catastrophique. Nous pensons, pour notre part, que le phénomène essentiel est l'augmentation de la fréquence des phénomènes extrêmes: canicule ou hiver russe, fortes pluies avec inondations et sécheresse avec manque d'eau potable, tornades violentes et fréquentes. Le tout avec des répartitions géographiques apparemment aléatoires.

La seconde question est celle de l'influence du CO2. L'augmentation des teneurs en CO2 dans l'atmosphère est un fait d'observation et l'homme en est très certainement responsable. A terme, cette augmentation deviendra sans nul doute une pollution néfaste, mais son rôle exact sur le climat est moins clair. Divers paramètres nous paraissent plus importants que le CO2. Ainsi, le cycle de l'eau et la formation de divers types de nuages, avec les effets complexes des poussières industrielles ou agricoles. Ou bien les fluctuations de l'intensité du rayonnement solaire à l'échelle du siècle et de l'année, qui semblent mieux corrélés avec les effets thermiques que les variations de teneur en CO2.

Enfin, les effets observés sont, à nos yeux, différents dans l'hémisphère Sud et dans l'hémisphère Nord, où la disparition de la calotte glaciaire du Groenland paraît incontestable, au contraire de l'Antarctique. Troisième point de désaccord, nous pensons qu'il est impossible de prévoir à long terme l'évolution du climat, car il dépend de la logique des phénomènes chaotiques, comme l'a montré Edward Lorenz. Ce que confirment l'observation paléoclimatique - avec l'occurrence des événements imprévisibles qu'on appelle les Dryas ou les événements de Heinrich - et encore plus les études historiques comme celle de Le Roy Ladurie, qui relève l'existence de phénomènes de canicule mortelle au XVIIIe siècle, lors du Petit Age glaciaire.

Mais ce qui me distingue des fanatiques de l'effet de serre, c'est que leurs proclamations consistent à dénoncer le rôle de l'homme sur le climat sans rien faire pour combattre ce danger, si ce n'est organiser des colloques et préparer des protocoles qui restent lettre morte. C'est l'attitude de l'écologie dénonciatrice. Je me situe clairement dans l'écologie réparatrice. Celle qui propose des solutions concrètes pour préserver notre planète. Dans le cas présent, en aménageant le territoire pour la préservation de l'eau et la prévention contre les cyclones, en défendant l'idée des voitures hybrides ou électriques dans les villes et les recherches sur la séquestration du CO2.

Enfin, je rappelle à ceux qui ne le sauraient pas que j'ai écrit deux livres, en 1990 et en 1993, sur l'écologie, que j'ai été à la pointe du combat contre les dangers du plomb atmosphérique, que j'ai soutenu les recherches sur la couche d'ozone et l'effet des CFC et que, bien que partisan de l'énergie nucléaire pour préserver le pétrole, je me suis opposé à l'enfouissement profond des déchets radioactifs! Ce qui me distingue de certains, c'est que je crois en la capacité de l'homme à résoudre les défis, à condition de ne pas se tromper sur l'origine du danger! Ce dont je rêve, c'est que l'écologie soit le moteur du développement économique et non un obstacle créateur de peurs.

Fleche allegre.express@ipgp.jussieu.fr
Fleche http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/allegre-repond-aux-chercheurs_470…


Revenir en haut
Répondre en citant
Tendance
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 30 Mai 2009
Messages: 3 212
Localisation: Jouy sous Thelle
oO°°Oo: Oise (60)
Nb Années de résidence à Jouy: 31
Age: 62
Natif de Jouy :: Non
Sexe: Masculin
Signe du Zodiaque: Taureau (20avr-20mai)
Ecus: 178 097
Moyenne de points: 55,45

Sous-Forum :Environnement & Ecologie -  4 Messages  dans ce sujet   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   
MessagePosté le: 17th Mars 2010, 14:32    Sujet du message: Claude Allègre : L'Objet du scandale Répondre en citant

Claude Allègre : en finir avec l'imposture, par Jean-Louis Fellous
LEMONDE.FR | 01.03.10 | 15h17

"Ce n'est pas par provocation" que Claude Allègre n'a pas intitulé son nouvel opuscule L'Imposture climatique, assure-t-il dans Le Figaro du 15 février : "C'est un choix réfléchi, grave, fondé hélas." Ce n'est pas par ignorance non plus. "Hélas", Claude Allègre ment allègrement. Et sa démagogie n'a d'égale que son impudence.

Première assertion mensongère : "Imposture que d'affirmer qu'on peut prévoir, qu'on sait prévoir le climat qu'il fera dans un siècle. (…) On sait, au contraire, que la météo est imprévisible à plus de quatre jours, et parfois moins." Elève Allègre, vous êtes recalé ! Vous confondez (mais vous le faites exprès, je n'en doute pas) la prévision météorologique et la projection climatique. Un médecin serait imprudent de prévoir votre disparition à court terme. Mais il lui est facile d'affirmer que dans un siècle vous ne serez plus des nôtres (moi non plus, d'ailleurs). De même, la prévision déterministe du temps météorologique trouve ses limites dans une fourchette de 4 à 15 jours, selon la latitude. Mais on peut prédire la prochaine glaciation, rythmée par les oscillations de l'orbite terrestre sous l'influence des autres astres du système solaire. Et on peut projeter la température moyenne au cours du siècle à venir, en extrapolant le bilan radiatif de la Terre sous l'influence d'un effet de serre accru – phénomène que les physiciens du siècle dernier comprenaient déjà mieux que vous ne faites mine de le faire – et en fonction de scénarios de comportement de nos sociétés, hélas trop optimistes (et vous aurez à répondre de votre minuscule rôle dans la fuite en avant que vous encouragez).

Deuxième mensonge : "affirmer que le changement climatique que l'on observe – sans savoir dans quel sens, finalement, il aura lieu – serait dû à un facteur unique : les teneurs en gaz carbonique de l'atmosphère". Mensonge renforcé d'autres assertions non moins fielleuses : "incapacité (congénitale ?) des climatologues à maîtriser certaines méthodes statistiques", "observations accréditant l'idée que le Soleil joue un rôle majeur". Les climatologues parlent des gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone n'est que le plus important, mais n'ignorent ni le méthane, ni les oxydes d'azote, ni les CFC, et quelques autres, ni surtout la vapeur d'eau, dont le rôle d'amplification de l'effet de serre additionnel est fondamental. Mais ils soulignent que le long temps de résidence dans l'atmosphère du dioxyde de carbone, de l'ordre du siècle, en fait le problème numéro un. Ce que Claude Allègre feint d'ignorer.

Quant au changement climatique observé, il est "sans équivoque". N'en déplaise à Claude Allègre, il n'y a pas de satellite climato-sceptique (non plus d'ailleurs que les autres systèmes d'observation). Au demeurant, les satellites, les flotteurs et les mouillages océaniques, les systèmes de mesure au sol, en avion ou en ballon, n'ont pas d'opinion : ils se bornent à observer et mesurer plus de vingt variables climatiques essentielles. Et ce qu'ils imagent et mesurent est "sans équivoque" : le niveau de l'océan s'élève d'un peu plus de 3 mm par an, à un rythme double de celui du XXe siècle ; les glaces de mer arctiques se réduisent en été comme peau de chagrin : plus de 5 millions de km2 disparus en trente ans ; le Groenland fond bien plus vite que prévu ; la déforestation ne ralentit pas, et elle compte pour 15 % des 10 milliards de tonnes de carbone déversés chaque année dans l'atmosphère, qui s'enrichit chaque année de 3 parties par million de CO2 ; le contenu thermique de l'océan augmente ; l'océan renferme un réchauffement global retardé qui viendra inexorablement s'ajouter à celui déjà enregistré ; l'acidité des océans s'accroît elle aussi, par suite de la dissolution du gaz carbonique en excédent dans l'atmosphère, au grand dam des organismes marins qui n'ont rien connu de tel au cours des derniers 25 millions d'années au moins.

Quant au Soleil, il sort tout juste d'une période de calme remarquable, et les satellites qui scrutent son activité n'ont rien noté qui permette d'expliquer le réchauffement global observé. En revanche, les modèles numériques de climat ne peuvent reproduire celui du XXe siècle, pour lequel on dispose de mesures globales de qualité, qu'en prenant en compte ce que les climatologues appellent le "forçage anthropique", c'est-à-dire l'effet de serre accru dû à l'usage des combustibles fossiles. Les "forçages naturels" (fluctuations du rayonnement solaire, impact des éruptions volcaniques) n'y suffisent pas. Une bonne raison de leur accorder une certaine confiance pour les projections du climat futur, sauf à adopter l'attitude de l'autruche.

Troisième mensonge : aucun climatologue ne prétend que le changement climatique serait le seul problème auquel l'humanité aurait à faire face. Les défis cumulés et interconnectés de l'énergie, de l'eau, de l'alimentation, de la démographie, sans parler des maladies émergentes ou de la prolifération nucléaire, sont bien réels, et le problème climatique ne fait qu'aggraver les conditions de leur solution, notamment pour les plus pauvres dont Claude Allègre prétend se faire le héraut. Je n'aime guère les attaques ad hominem, mais force est de constater que Claude Allègre ne se prive pas de traîner dans la boue des scientifiques honnêtes, manière de toujours occuper le devant de la scène pour y pérorer sans fin sur ce qu'il ne connaît pas. Force est aussi de constater qu'il préfère la quiétude d'une interview journalistique à la confrontation avec "ses pairs", selon l'usage dans toute communauté scientifique qui se respecte. Je préfèrerais qu'il consacre son énergie et ses connaissances scientifiques à l'amélioration de la prévision sismique, qui ne progresse guère.

A l'opposé de sa virulence, j'ai apprécié en son temps la modestie et la rigueur de Paul Tapponnier, éminent sismologue de l'Institut de physique du globe de Paris, qui écrivait dans Le Monde, après le tsunami de décembre 2004 : "Je savais tout, je ne savais rien." On est loin des rodomontades de l'impatient ex-ministre.

Jean-Louis Fellous est ancien responsable des programmes d'observation de la Terre du CNES et ancien directeur des recherches océaniques de l'Ifremer, auteur avec Catherine Gautier de l'ouvrage collectif Comprendre le changement climatique (Odile Jacob, 2007) et de Eau, pétrole, climat : un monde en panne sèche (Odile Jacob, 2008).

Fleche http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/03/01/claude-allegre-en-finir-a…


Revenir en haut
Répondre en citant
Contenu Sponsorisé







Sous-Forum :Environnement & Ecologie -  4 Messages  dans ce sujet   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   
MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:59    Sujet du message: Claude Allègre : L'Objet du scandale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Un charmant petit village de France Index du Forum >>> >>> Environnement & Ecologie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Compteur de visiteurs en temps réel PageRank Actuel

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo
     Un Jardin Blanc Isarien     Administration